Développer l’équipe :
Coaching
& Team-Building

Coaching & Team-Building

DE QUOI S'AGIT-IL ?

Voici notre éclairage sur le coaching professionnel destiné surtout à ceux qui ne savent pas ce que c'est, à ceux qui peuvent aussi douter de son sérieux tant les appellations "coaching sportif, coaching beauté, coaching déco, etc ...", utilisées pour désigner d'autres pratiques si différentes, génèrent de la confusion sur la réalité de ce mode d'accompagnement professionnel et sur ce qui en fait la puissance.
Le coaching d'une personne, d'une équipe ou d'une organisation peut donc déjà se clarifier  à partir des quelques particularités suivantes :
Coaching & Team-Building
  • En tant que coach, nous avons un regard inconditionnellement positif sur la personne :

C'est notre conviction, notre croyance et notre expérience que chaque personne a un potentiel, des talents et une richesse, un devenir qui constituent cette partie de nous qu'Eric Berne appelle notre Prince ou notre Princesse, souvent étouffé par notre Crapaud ou notre Grenouille - nos croyances limitantes sur nous, sur les autres et sur le monde - et lui-même dissimulé derrière un Masque social pour être acceptable. Et c'est tellement vrai au travail, dans nos entreprises.  Ce regard positif favorise le fait que la personne réactive son Prince, ait un regard plus positif sur elle-même.

  • En tant que coach, nous pensons que la personne détient souvent la solution : 

C'est en partie ce qui distingue le coach du consultant. Le coach va souvent attendre avant de répondre à une demande de solution ou de conseil faite par une personne. Apporter trop vite une solution risquerait de la maintenir dans une situation de dépendance à l'égard de son consultant. En effet, le coach, attentif au développement de l'autonomie de la personne, doit donc estimer quand il est bon de "donner une canne à pêche (le moyen de trouver sa solution) ou plutôt du poisson" (immédiatement des solutions). Le coach peut aussi donner différentes options et favoriser un choix par la personne elle-même. 

  • En tant que coach, nous écoutons profondément la personne : 

Nous savons que, derrière une demande anodine (la partie visible de l'iceberg) peut en fait se trouver, non apparente, non évidente, une demande cachée, un besoin particulier, des enjeux complexes pour la personne (la partie immergée et non visible de l'iceberg), dont la personne n'est éventuellement pas encore consciente. Notre questionnement approfondi, l'utilisation vigilante que nous faisons des réponses, l'attention que nous portons au verbal et au non-verbal, aux émotions, favorisent un diagnostic sur ses besoins et la manière d'accompagner la personne.